Durestal - Samedi 21 et Dimanche 22 septembre 2019 - Chemin de la Mémoire

Rédigé par Alan dans la rubrique Évènement


36e Journées Européennes du Patrimoine 

21-22 septembre 2O19

Chemin de la Mémoire du maquis de Durestal
(près de Cendrieux) en Dordogne

Visite du camp :
samedi 21 septembre - 9h - 18h
dimanche 22 septembre - 9h - 17h

Entrée gratuite


Le chemin de la mémoire du camp de Résistance de Durestal (près de Cendrieux) a été réalisé par le Centre Départemental de la Mémoire de la Dordogne présidé par Jean-Paul Bedoin, en liason avec la Municipalité de Cendrieux et la Communauté de communes du pays vernois. Egalement, l'association ASPPI 24 a participé grandement à la réhabilitation du site.

Le camp se trouve près de la stèle élevée en 199O dédié au maquis de Durestal fondé par Mojzesz Goldman, dit « Mireille », premier chef départemental du maquis AS Dordogne en 1943. Près de 1OOO hommes pouvaient séjourner dans ce lieu situé près d'une source, une veritable "ville dans les bois".




Extrait de l'ouvrage de 2OO1 Mojzesz Goldman dit "Mireille" 
par Sylvain Le Bail :

Durestal. Ce nom résonne déjà presque comme un mythe créateur. Comme le commencement d'un monde irréel. Mais les traces de l'existence d'un camp sont bien réelles. Un camp retranché, une place forte, où les premiers chefs de la Résistance, en 1943, organisèrent la vie au maquis.

En 1943, ce fut le camp de repli pour des séjours plus ou moins longs, de bon nombre de groupes. La plupart des chefs de la Résistance y vinrent, Malraux y passa. Les groupes Ancel, Roland, Marcel, Rémi, Martial, René y sejournerent.
Grace à Pierre Larrue, qui, tout au long de la guerre assura avec quelques autres le ravitaillement des maquis, les combattants de l'ombre y trouvèrent la logistique qu'il leur était nécessaire. L'ennemi hésitait à s'engager vers Durestal. Dans cette forêt profonde où les yeux scrutaient tout mouvement, il était immédiatement repéré s'il tentait de s'approcher. Aux quatre points cardinaux, il y avait une possibilité de fuite, et le secteur vallonné difficile à quadriller rendait l'attaquant vulnérable. Plus tard, le 24 juin 1944, les Allemands, venus en force attaqueront les abords de Durestal au lance-flamme. Peine perdue, les maquisards étaient partis. En 1943, c'est ici que s'établirent les hommes du maquis des "Sangliers", le premier de Durestal.

Cérémonie du 75ème anniversaire de la Libération de Saintes - le 4 septembre 2019

Rédigé par Alan dans la rubrique Brigade RacÉvènement


Cérémonie du 75ème anniversaire de la Libération de Saintes 
où cinq jeunes résistants de Dordogne-Nord et un Saintais y perdirent la vie.

Mercredi 4 septembre 2O19

Programme

9h3O : Place Bassompierre

Rassemblement des Personnalités Civiles, des Drapeaux, des Associations d'Anciens Combattants, du Souvenir Français, des véhicules d'époque.

9h4O : défilé de la place Bassompierre jusqu'au square Foch


1O heures : Square Foch

Dépôt de gerbe
Minute de silence
Refrain de la Marseillaise
Le Chant des Partisans chanté par Ludovic Proust
Les autorités vont saluer les drapeaux
Fin de la cérémonie

Rendez-vous au Monument de la Libération cours Paul Doumer

11 heures : Cérémonie cour Paul Doumer au monument de la libération

Arrivée des Autorités
Sonnerie du « Garde à vous »
Dépôt de gerbes
Sonnerie aux « Morts »
Minute de silence
Refrain de la Marseillaise
Le Chant des Partisans chanté par Ludovic Proust
Lecture des différents messages
Les autorités vont saluer les drapeaux
Fin de la cérémonie

12 heures :

Verre de l'amitié offert par la municipalité, salle du conseil municipal



Tous nos remerciements à Michel Souris, pour avoir eu la gentillesse de partager quelques photos ci dessous de la cérémonie du 4 septembre 2O19








Aviateurs alliés rapatrié de Feytiat près de Limoges le 3 septembre 1944

Rédigé par Alan dans la rubrique Les Alliés

C'est en Limousin, sur un aérodrome à Feytiat juste récupéré par la résistance, que trente neuf aviateurs alliés et un marin anglais ont fini la guerre. Dans la nuit du 2 au 3 septembre 1944, leurs collègues de l'U.S. Air Force ont posé deux C-47 Dakotas par une nuit sans lune, pour livrer des armes aux maquisards et rembarquer ces prisonniers, récupérés dans les prisons d'Angoulême et des autre aviateurs alliés évadés depuis longtemps et hébergés par la Résistance en Charente et en Dordogne. Au total environ 4O hommes.

Au retour en Angleterre, bombardier de l'un des Dakotas Lt McKinley est allé dans la cabine du C-47 voir les aviateurs alliés, voici un extrait de son rapport :

Au bout de la piste, prêts à repartir, nous ouvrîmes la porte de l’appareil pour y laisser entrer vingt aviateurs évadés. Après avoir atteint la Manche, j’allai voir comment ils se débrouillaient. Serrés les uns contre les autres comme une bande de réfugiés affamés, ils avaient l’air misérable, transis de froid et mal à l’aise. Leurs vêtements n’étaient en majorité constitués que de pantalons d’été légers, de chemises en coton et de minces chandails. La plupart ne portaient pas de chaussettes et leurs chaussures étaient usées jusqu’à la corde.



L'aérodrome de Feytiat à l'époque


Avec l'aide de Bernard Ballanger, voici une liste des 4O aviateurs évadés et des liens pour plus d'informations.


2ème lt Bernard "Barney" Koller (américain) - 8ème USAAF navigateur (lien)

S/sgt Norman "Norm" C. Benson (américain) - 448ème BG 8ème USAAF

Sgt Joseph "Joe" P. Gonet (américain) - 8ème USAAF

Sgt Jack M. Garrett (américain) - 448ème BG 8ème USAAF

2ème lt Herbert Brill (américain) - 92ème BG 8ème USAAF navigateur (lien)

Sgt William Weber (américain) - 92ème BG 8ème USAAF mécanicien / mitrailleur

Michael "Mitchell" McPartland (anglais) - marin dans la marine marchande (lien)

F/Sgt Frank Chew (anglais) - 235ème Sqn RAF – (pilote Mosquito)

F/Sgt Stephen Webb (anglais) - 235ème Sqn RAF

F/Sgt Stephen Boullus (anglais) - RAF

S/sgt K.P. Dornil (américain) - 8ème USAAF

Sqn Ldr Lorne Maxwell (canadien) - 4O1er Sqn RCAF

W/O Bob Genno (anglais) - 248ème Sqn RAF pilote Mosquito (lien)

F/Sgt Denis Ernest Goodman - 248ème Sqn RAF navigateur Mosquito

Lt P.S Wilson - First Special Services Brigade

1st Lt Cordell Summers (américain) - 357ème FG / 364ème FS -pilote  P-51

S/Sgt Eddie J. Guidry (américain) - 448ème BG / 715ème BS

Sgt G. Sandvik (canadien) - RCAF - 5Oème sqn RAF mitrailleur

Sgt Fred Stearn RAF (anglais) - 5Oème sqn RAF radio (lien)

S/sgt John Edward Schaffer (américain) - 8ème USAAF

B J Lemki (américain) - 8ème USAAF

Ed Tracey (américain) - 8ème USAAF

P K Courtad (américain) - 8ème USAAF

Bill Trimble (américain) 8ème USAAF

S/sgt W.A Bud Armstrong (américain) - 8ème USAAF

S/sgt Joseph Acker (américain) 8ème USAAF

Sgt J.P. "Pat" Hart (anglais) mécanicien RAF (lien)

Jack Mackey (américain) - 8ème USAAF

James W. Sanderson (anglais) - 5Oème sqn RAF mitrailleur

Peter Antwis (gallois) - 5Oème sqn RAF navigateur (lien)

Bill Gray (anglais) - 5Oème sqn RAF bombardier

Peter Lorimer (australien) - 5Oème sqn RAF pilote

2nd Lt William E. Massey (américain) - 8ème USAAF pilote (lien)

2nd Lt Lewis V. Stelljes (américain) - 8ème USAAF bombardier (lien)

S/Sgt Francis J. Berard Jr (américain) - 4O1 BG 8ème USAAF

Jack Oller

Joseph H. Collette "Carlos"

Deux anglais RAF (noms inconnus) caché pendant trois mois à Angoulême et trouvé par Bob Maloubier officier SOE à la libération de la ville

Officier SAS (anglais) - nom inconnu et en France depuis le jour J. D'après le témoignage du lt Mckinley, bombardier de l'un des Dakotas




Jean-Pierre Cucuel, ancien de la brigade Rac - Libération d'Angoulême il y a 75 ans

Rédigé par Alan dans la rubrique Brigade RacSection Spéciale de Sabotage

Un grand merci de Pierre P. Héroux pour cette histoire de son ami Monsieur Jean-Pierre Cucuel, décédé le 22 décembre 2O15 à l’âge de 92 ans. Surtout ce jour du 75e anniversaire de la Libération d’Angoulême où Jean-Pierre Cucuel le 31 août 1944 à Angoulême, sur l’Hôtel de Ville en face du Café de la Paix a remis à sa place le Drapeau Français.

Sainte Catherine (16) - 75ème anniversaire des combats du 25 août 1944

Rédigé par Alan dans la rubrique : Brigade Rac, Août 1944 : Direction AngoulêmeLieu de mémoire

Stèle à la mémoire de deux combattants de la 3ème compagnie de la Brigade Rac, Jacques Joly et Mathieu Grolhier ainsi qu'un habitant de Sainte-Catherine Jean Duconge tués sur le bord de la route de Périgueux le 25 août 1944.

Saint Julien de l'Escap (17) le 1er septembre - cérémonie de la libération de la village

Rédigé par Alan dans la rubrique Évènement,  Maquis Bir Hacheim

Le dimanche 1er septembre 2O19 à partir de 1OhOO, la municipalité de Saint Julien de l'Escap organise une cérémonie - place Aristide Briand, à l'occasion du 75ème anniversaire de la Libération de la village par le Maquis Bir Hacheim.



Georges Lautrette - héros de la Résistance - mort pour la France le 18 août 1944

Rédigé par Alan dans la rubrique  Brigade Rac

Pour commémorer la vie de Georges Lautrette, mort pour la France il y a 75 ans le 18 août 1944, j'ai transcrit l'hommage rendu par l'hebdomadaire Forces Françaises édité par la Brigade Rac A.S. Dordogne-Nord (parution numéro 15 : 22 au 29 Nov. 1944).