Saint-Saud et la Bûcherie (24) - sur les traces d'un aviateur anglais

Rédigé par Alan dans la rubrique Les Alliés

Du 7 au 9 octobre j'ai eu le plaisir d'accompagné la famille de l'aviateur anglais Sergent H Blackett hébergé par les maquis et des familles en Haute-Vienne et en Dordogne.

Le dimanche 7 octobre nous sommes passés une belle journée avec les gens de Saint-Saud à la fête du cèpe et du veau dans la ville. Suivre par une visite accompagné par Jean-Pierre Colin et Pascal Metayer de l'association Georges Rocal à l'église de Saint-Saud puis à la Bûcherie où la famille Ribeireix a hébergé le Sergent H Blackett et le Sergent E Jones, deux aviateurs anglais qui sont parachuté dessus la Haute-Vienne le 1O mai 1944.



De gauche à droite : Stuart Blackett, le petit fils du Sergent Blackett, Alan Latter, Dave Blackett, le fils du Sergent Blackett


Le repas sous chapiteau à la 28è Fête du cèpe et du veau
Le fils et le petit fils de l'aviateur Sergent H Blackett (premier et deuxième à gauche) et l'équipe de l'Association Georges Rocal de Saint-Saud


L'église de Saint-Saud





L'ancienne maison de la famille Ribeireix à la Bûcherie 


Le petit fils et le fils de l'aviateur Sergent H Blackett


Le Groslaud (16) - Chemin de la mémoire d'un aviateur anglais hébergé en 1944

Rédigé par Alan dans la rubrique Les AlliésLieu de mémoire

Ce mois le fils et le petit-fils d'un aviateur anglais, qui a été hébergé par le maquis et des familles en Haute-Vienne et en Dordogne, ont visité la région pour retrace le chemin parcouru par leur père / grand-père le sergent Harold Blackett du 138ème squadron de la RAF.

Mitrailleur à bord d'un Halifax MA-W, dans la nuit du 9 au 1O mai 1944 après avoir effectué un parachutage d'armes au maquis de Brives en Corrèze, l'avion touché par le DCA allemand connaît une panne de deux moteurs et l'avion perd de l'altitude. Le sergent Blackett et le reste de l'équipage ont évacué l'avion en parachute au dessus la grande forêt de Rochechouart en Haute-Vienne. 

L'avion sans pilote poursuit sa route s'écrasant peu de temps après dans un champs de pommes de terre au lieu dit le Groslaud tout près de Chabanais en Charente, sans prendre feu.



Le fils et le petit-fils du sgt Blackett à la stèle érigée en 2O12 par l'ANACR au Groslaud au bord de la D17O près du pont sur la déviation de Chabanais


Un grand merci à André Berland pour avoir partager les deux documents ci-dessous, le rapport du gendarme Martignon du 11 mai 1944 et un croquis du crash.



Après une visite au site du crash au Groslaud nous sommes allés voir un monsieur qui, agé de 14 ans en 1944, a pris des risques en allant chercher l'avion allié posé au Groslaud où il a trouvé la casque du pilote de l'avion.


Monsieur Abel Devautour serrant le main de Dave Blackett, le fils de l'aviateur anglais, avec la casque du pilote.



Monsieur Devautour nous a raconté comme si c'était hier une histoire de sa jeunesse. Agé de 14 ans, passionné par les avions, il a entendu les nouvelles que un avion allié a écrasé au Groslaud à 5 km de chez lui. Son ami et lui ont décidé de prendre leur vélo pour aller voir l'avion. Au Groslaud ils ont trouvé en deux parties un avion dans un champs de pommes de terre. Ils sont montés à bord de l'avion et pour vingt minutes ont joué au pilote et au mitrailleur ! Les deux garçons "piqué" la casque, du chewing-gum et des cigarettes puis ils ont quitté l'appareil jusque avant un Allemand est arrivé en side-car.



Dave Blackett avec Abel Devautour et son épouse Madame Annie Devautour. Le père de Madame Devautour, Pierre Adam, né le 22 août 19O2 à Rebeuville (88), a fait partie de la Résistance dans les Vosges, arrêté le 18 mai 1944 et déporté à Neuenegamme puis à Stalag X-B Sandbostel, il est décédé le 27 avril 1945 la veille de la libération du camp.
Le frère de Monsieur Devautour, Marcel Devautour né le 17 juin 1922 à Chassenon (16), a rejoint la Résistance au maquis d'Oradour-sur-Vayres en 1943 à 1944.

Quel plaisir, de rencontrer des gens aussi sympathique.


Trou des maquis - forêt de Boubon - Cussac, Haute Vienne

Rédigé par Alan dans la rubrique

En octobre j'ai eu le plaisir de visiter le trou des maquis dans la forêt communale de Boubon près de Cussac accompagné par la famille du Sgt H Blackett, l'aviateur anglais hébergé par les maquis de Cussac, Châlus, Thiviers et de Saint-Saud dans l'été 1944. Nos guides ont été André et Bernadette Berland, André a fait des recherches depuis longtemps sur l'histoire de l'équipage du sgt Blackett sauté en parachute dessus la Haute-Vienne le 1O mai 1944.


De gauche à droite - André Berland, Dave Blackett, Bernadette Berland, Alan Latter
















Saint-Saud : Photos de la cérémonie du 9 octobre 2018 - l'accueil de la famille d'un aviateur anglais

Rédigé par Alan dans la rubrique Brigade Rac

Saint-Saud : Photos de la cérémonie du 9 octobre 2O18 - l'accueil de la famille de l'aviateur anglais Sergent H Blackett.


La Traction Avant de Michel Aupetit. Cette belle voiture est présente chaque année aux cérémonies de Javerlhac le 24 juillet.


Stuart Blackett, le petit-fils du sergent Blackett
devant le Foyer Rural de Saint-Saud



Cortège du Foyer Rural à la stéle de la Brigade Rac, place de la Résistance



Dépôt de gerbe à la stèle du 6ème Cie de la Brigade Rac



Dave Blackett, le fils du sergent Blackett serrant les mains des porte-drapeaux





Dave et Stuart Blackett avec les élus de Saint-Saud, Monsieur le Maire de Champs Romain et Monsieur le Maire de Saint-Saud



Discours par Monsieur le Maire et présentation par Alan Latter et Pascal Metayer au Foyer Rural

Message de Stéphanie Peyrichou, petit-fils de Madame et Monsieur
Ribeireix, lu après la présentation :

Tout d'abord je suis désolée de ne pouvoir être parmi vous aujourd'hui et je remercie Alan de vous lire ces quelques lignes. Je n'ai pas eu la chance de connaître mes grands-parents paternels et ce que je connais d’eux me vient de ma tante Françoise surtout, et des gens qui les ont côtoyé. Lorsque Alan m’a contacté, il y a quelques mois maintenant, j'ai été surprise car je ne connaissais pas ce moment de leur vie. Une fois que j'ai entendu toute l’histoire de ces soldats anglais cachés à Saint-Saud par les gens du village et notamment mes grands parents je n'ai pas été si étonné que cela finalement : j'ai eu la confirmation que mon grand père était un homme gentil et généreux, et que ma grand mère était une femme de caractère ! Ma tante et mon père nous ont souvent parlé de leur enfance à Saint Saud et je sais l'importance que ma tante Françoise accorde à ses amis de toujours dans ce village. Elle a d'ailleurs quelques souvenirs du passage de ces soldats à la Bûcherie comme un départ précipité pour aller dormir dehors dans le foin pour ce cacher probablement.....
Je suis fière que ma famille est participé à une si belle chose que d’aider son prochain et grâce à vous, mes enfants, et leurs enfants, en auront aussi un témoignage ! Merci de faire revivre cette histoire et de nous permettre à notre tour de la transmettre....


Panneaux créés par Jean-Pierre Colin sur l'histoire de l'équipage du sgt Blackett, sauté en parachute dessus la Haute-Vienne le 1O mai 1944



Laurent et Michel, les porte-drapeaux



Article du Sud-Ouest le 15 octobre 2O18 : En souvenir d'un aviateur anglais (lien)

Jean Laussucq dit Louis - 6ème Cie de la Brigade Rac - Saint-Saud

Rédigé par Alan dans la rubrique Brigade Rac


C'était un plaisir de rencontre la famille de Jean Laussucq cette semaine pendant l'accueil à Saint-Saud de la famille de l'aviateur anglais sgt H Blackett qui est passé trois mois au sein de la Brigade Rac à Saint-Saud de la fin mai à la fin d'août 1944.

Jean Laussucq, officier du 2ème Bton de la Brigade Rac, a été un pionnier de la Résistance dans le secteur de Saint-Pardoux - Saint-Saud - Miallet.
Né le 3 octobre 191O à Soustons (Landes) il a fait partie de cette magnifique équipe de Saint-Saud qui permit de constituer le 2ème Bataillon. Evadé d'Allemagne et démobilisé en août 1941 à Annecy (Haute-Savoie), après un bref internement en Suisse, Jean Laussucq (mais on l'appelle toujours Louis), qui n'aime pas l'occupant, vient s'installer avec sa famille à Saint-Saud. Pendant l'été 1942, il fait la connaissance de Jacques Brachet (Jean-Marie) et entre au réseau Buckmaster, avec ses amis René Mallemanche, Colombier, Lavaud, Dubreuil.

En 1943 le secteur Dordogne-Nord prend tournure et Saint-Saud est l'un de ses principaux bastions. L'équipe devient « Rac » et se met à recruter ce qui sera l'ossature des compagnies. Ils sont une bonne soixantaine au début de 1944, et plus de deux cents le jour du débarquement allié.

Retraité, Jean Laussucq avait venu se retirer avec son épouse Marguerite, enfant du pays, dans la charmante bourgade de Saint-Saud. 

Extrait de la nécrologie de la Madame Marguerite Laussucq :
Nous conserverons de Madame Laussucq le souvenir d'une personne affable, souriante, prête à rendre service. Elle se mit spontanément à la disposition de la Résistance en 1942, recevant les agents de liaison, hébergeant et soignant les blessés des maquis.



Diplôme et médaille décernés à Monsieur Laussucq par
l'Association Amicale Franco-Britannique en 1948



Madame Claude Rialet-Laussucq, la fille de Jean Laussucq dit Louis
Photo prise par Jean-Pierre Colin à Saint-Saud à l'accueil de la famille de l'aviateur 
le 9 octobre 2O18

Article du Sud-Ouest le 15 octobre 2O18 : En souvenir d'un aviateur anglais (lien)

Lubersac (19) - Exposition « Scènes de la Résistance » - du 6 au 21 octobre 2018

Rédigé par Alan dans la rubrique Évènement

Exposition « Scènes de la Résistance »
Centre Culturel du pays de Lubersac-Pompadour
Avenue de Château
Lubersac, 1921O
Téléphone : O5 55 73 2O OO

Jauldes le 20 octobre 2018 - Cérémonie en hommage au Lt William Massey, pilote Américain

Rédigé par Alan dans la rubrique ÉvènementLes Alliés,Maquis Bir Hacheim

Nous avons reçu des infos de monsieur Eric Savin, Maire de Jauldes, et monsieur Gérard Liot, Maire d'Aussac Vadelle pour une cérémonie de Jauldes le 2O octobre 2O18 en hommage au Lieutenant William Massey, pilote Américain du Channel Express III.