Les époux Noblet, famille de résistants (Charente)

Rédigé par Alan dans la rubrique Portrait


Berthe Noblet (Châteauneuf 1891 - Ravensbruck 1944), son époux Jules Noblet (St Saturnin 1885 - Neuengamme 1944) étaient viticulteurs au hameau de la Chabanne, commune de Bonneuil près de Châteauneuf sur Charente. Ils appartenaient au BCRA service BOA sous les ordres de Charles Franc, responsable du BOA.
Jules et Berthe Noblet

Ils étaient agents P2 au Réseau Action B. Ils cachaient des armes dans leur propriété, hebergeaient des américains et des réfractaires au STO.
A la suite d'une dénonciation, ils sont arrêtés par la gestapo, le 5 mars 1944 en même temps que les époux Labrande du Réseau «Sol» de Saint-Etienne et d'un réfractaire Moïse Paturaud, mort en déportation.

Ils ont été emprisonnés à Angoulême. Berthe Noblet a été internée au Fort de Romainville, déportée le 6 juin 1944 au camp disciplinaire de Neuen-Bremme puis au camp de Ravensbruck où elle décédera d'épuisement le 21 décembre 1944.
Jules Noblet a été interné à Angoulême et à Compiègne, déporté à Neueungamme où il décédera le 26 novembre 1944. Une rue à Châteauneuf porte leurs noms. Leur fils André (1919) était prisonnier de guerre au Stalag 9 C près d'Erfurt, il est rentré en France le 30 avril 1945.

Source : Notre participation pour une juste mémoire de «la Résistance» en Charente 1940 - 1944 par Jean Lapeyre-Mensignac et Andrée Gros-Duruisseau avec Edmond Duruisseau, Pierre Barrère, Guy Margariti, Charles Franc et Jacques Nancy.
En savoir plus :
Jules et Berthe Noblet (lien)
Le Cahier - Témoignage d'Andrée Gros-Duruisseau résistante et deportée (lien)
Réseau Sol / BOA-SAP Région B : l'équipe de réception des atterrissages Lysander (lien)