Henri Masquet s'est éteint dans sa 86ième année

Rédigé par Gaston Giraud dans la rubrique Hommage et recueillementBrigade Rac

Il y a bientôt 69 ans, Rochefort se libère de l'occupation. Jeune lycéen, résistant, tu as 17 ans et désire participer à la lutte pour la libération totale. Tu t'engages au Bataillon Violette, 3ème Bataillon de la Brigade RAC. RAC est le pseudonyme de son chef Rodolphe Cézard.

Tu es affecté à la 9ème Compagnie commandée par le lieutenant JeanCourant qui vient de participer à la libération de ta ville. Dans son livre La Brigade RAC, le capitaine Fred note "Cette neuvième compagnie est un joyau, elle a un encadrement exceptionnel." Jean Courant devait être exceptionnel lui aussi car 50 ans après, au sein de l'amicale RAC, tu t'adresses à lui avec un respect affectueux, sorte de respect filial.

Avec la 9ème, tu fais tes premières armes de ta longue et belle carrière, jusqu'à la libération de Royan les occasions sont nombreuses. Le "no mans-land" est vaste et régulièrement fréquent par les deux belligérants. Tu connais la rigueur de l'hiver 1944/45, l'humidité permanente des marais de la Seudre, les patrouilles, les accrochages, les canonnades des 107 et 88 et également les pièges et mines dont les allemands sont si friands. 

Le 16 avril 1945, la bataille pour Royan fait rage sur tout le front. Avec la 9ème, tu traverses la Seudre et ce sont les durs combats de Cambion-Chaillevette, de nombreux camarades tombent à tes côtés. Leur mémoire est honorée tous les ans (à la stèle du Pont de la Mer). 

Le 30 avril et le 1er mai c'est l'attaque pour la libération de l'Ile d'Oléron. Mission remplie, ton département est libre. Tu n'as que 18 ans et déjà bien des souvenirs. Ta vie, ta carrière, tu vas les continuer avec d'autres aventures, sur d'autres territoires.

Puis vient l'heure de la retraite. Pas de farniente, tu continues à servir au sein des associations, des amicales ou pour plusieurs d'entre elles, tu es un membre actif, très actif. Participation de dévouement sont tes maîtres mots. Il faut que tu fasses, que tu agisses, que tu aides. Tu te dépasses sans compter.Ton goût pour l'histoire, ta mémoire et ton aptitude à la conciliation trouvent matière à s'exprimer. Ta devise pourrait être : Tant que l'on a pas tout donné, on a rien donné.L’amicale t'a vu à l’œuvre. Tu manques et manqueras à beaucoup. 

Les anciens de RAC dont ceux de Dordogne que Michèle Cézard fille de notre Colonel, ici présente a contacté le savent et te disent merci.
Au revoir Henri
Gaston Giraud 1er Bataillon Brigade RAC

Monsieur Giraud et la fille du Colonel RAC, étaient les seuls présent à ses obsèques avec les drapeaux de la Brigade RAC.