Roger Vincent résistant de Péreuil (Charente)

Rédigé par Alain dans la rubrique Portrait

Les responsables des groupes constitués dans le Sud-Charente étaient : 
  • pour Barbezieux, le Lt. Bernard Fischer alias Fernand, chargé de la réception des parachutages et des transports d'armes, ainsi que Jean Deschamps et Joseph Florsch agents recruteurs des jeunes mosellans et charentais, 
  • pour Brossac, Étienne Épaud et René Boquereau anciens membres du réseau de Tarbes organisé par Charles Rechenmann et le neveu de Louis Boeuf de Chez Maillet à Passirac,
  • pour Guimps, Lucien Lang spécialiste de la fausse carte d'identité,
  • pour Péreuil, Roger Vincent à la tête d'un groupe déjà bien organisé fort d'une trentaine d'hommes, des charentais et des nombreux mosellans dont deux déserteurs de l'armée allemande,
  • pour Berneuil André Petit qui en outre, accomplit sur ordre les missions de liaison de l'ensemble. 

Le 8 mai 1944, parachutage à Péreuil : 

Blanzac
Le message est : "Je t'ai prêté 1000F.", répété 2 fois, donc deux avions, deux parachutages. Le lieu, la vallée de l'Ecly, près d'Aubeville. 
Bernard Fischer, Roger VIincent, Jacob Vogel, Charles Carraud, Fernand Foucault, Oscar Smitt de Péreuil, Florsch et André Petit réceptionnent les 5 tonnes d'armes larguées cette nuit là. Transportées dans des tombereaux tirés par des chevaux et dans un camion de l'imprimeur Venthenant de Barbezieux, les armes seront cachées dans une grange à Chez Mesnard commune d'Angeduc, dans le bois de Belle-Fontaine, au Soudun de Barbezieux chez Joseph Florsch et quelques pistolets et mitraillettes dans le Garnier de l'école de garçons de Barbezieux.

Dans la nuit du 22 au 23 mai :

Roger Vincent et ses amis, par mesure de sécurité, a été décidé de déplacer le dépôt d'armes de Chez Mesnard. Le transfert est en cours d'exécution lorsqu'on leur signale l'arrivée d'une importante troupe d'Allemands. Les armes et les tombereaux sont abandonnées sur place et le groupe Vincent s'échappe par miracle grâce à sa connaissance du terrain et à la complicité de la nuit. Malheureusement le 23 mai au matin Roger Vincent est arrêté à son domicile de la Caillère, commune de Péreuil, ainsi que les amis qu''il héberge, Jacob Vogel et Charles Carraud. Tous trois seront déportés et exécutés par les tortionnaires du camps de Dachau.

Source d’information Les Anciens Résistants du Sud-Charente par Jean Jardry

Près de l'église de Péreuil
Les noms de Roger Vincent, Jacob Vogel et Charles Carraud figurent sur le stèle en honneur aux patriotes et résistants de Péreuil - Angeduc situé Chez Menot près d'Angeduc (Lien)


Stèle Chez Menot

Je cherche plus d'information de l'histoire de la Résistance de Blanzac et ses environs.
Contact : Alain -  resistance.sudouest@gmail.com

A lire également 
  • Passirac pendant la Seconde Guerre mondiale (lien)