Des aviateurs anglo-canadiens à Saint-Saud-Lacoussière - au sein de la Brigade Rac

Rédigé par Alan dans la rubrique Brigade RacLes Alliés


En juin l'Association Georges Rocal de Saint-Saud m'a demandé si je pouvais écrire un petit compte rendu de ma dernière visite à Saint-Saud en mai, l'origine de ma passion pour la Résistance, en particulier la Brigade Rac et un petit résumé de mes recherches sur les aviateurs qui furent hébergés à la Bûcherie et participèrent aux combats de la Brigade Rac.

L'article a été publié en juin 2O18 dans le Bulletin de l'Association Georges Rocal de Saint-Saud. Association crée en 1981 pour la promotion de l'histoire et du patrimoine de la commune de Saint-Saud.

Mai 1944 - des aviateurs Anglais à la Bûcherie 
par Alan Latter

Il y 18 ans j'ai l'occasion de passer deux semaines en famille dans une belle maison en Charente à deux pas de la Dordogne. Mon père, qui est mort quand j'étais jeune, a aimé la France et après ces deux semaines dans la région je suis tombé, moi aussi, amoureux de la France !
Depuis je suis passé toutes mes vacances en Charente ou en Dordogne et à chaque visite j'ai acheté des livres sur la Résistance dans la région. Ces livres parlent de tous les villages que j'ai visités et des histoires des gens qui ont libéré ce beau coin de  France. L'un des premier livres que j'ai trouvé a été « La Brigade Rac » par le capitaine Fred.

J'ai décidé il y a 8 ans de créer ce site de parler et partager ces histoires. J'ai commencé de parler en particulier de la Brigade Rac et j'ai reçu plusieurs mails des familles des anciens combattants de la Brigade. Après ça, à chaque visite de la région, j'ai organisé des rendez-vous avec ces familles.

Pendant une visite à la famille du capitaine Fred j'ai vu pour la première fois les photos prises par André Léonard en 1944 de l'A.S. Dordogne-Nord / Brigade Rac. Une collection inestimable. Il y a 4 ans la famille de René de la Tousche de l'équipe Jedburgh 'Alexander' m'a partagé près de 15O photos de cette collection y compris plus de 3O photos prises en mai 1944 dans les bois de Boudeau près de Saint-Jean-de-Côle du maquis de Thiviers.

Le maquis de Thiviers / AS Dordogne-Nord dans les bois de Boudeau
près de Saint-Jean-de-Côle. 
Photo prise par André Léonard à la fin de mai 1944


Sgt. H. Blackett
Sgt. E. Jones

F/O. R. Evans (à confirmer)


La photo ci-dessus du maquis dans les bois a la légende au verso "Un Anglais R.A.F. avec nous". Par une mélange de chance, coincidence et de recherche j'ai trouvé un article de 2OO4 dans un journal local d'Ipswich dans le Suffolk en Angleterre. L'article a parlé d'une famille qui a hébergé des aviateurs anglais chez eux dans le hameau de la Bûcherie dans la commune de Saint-Saud-Lacoussière en Dordogne. Françoise Ribeireix, la fille de cette famille agée de 6 ans en 1944 habite à l'époque de l'article à Ipswich.


La famille Ribeireix à La Bûcherie au début des années 194O
(Collection de la famille Ribeireix)

J'ai trouvé la famille de l'un des aviateurs, le sgt H Blackett, et je les ai envoyé par mail une copie de la photo qui parle d'un aviateur anglais. J'ai reçu une réponse immédiate avec la bonne nouvelle que son père figure sur la photo et en fait un autre aviateur anglais du même équipage était là. J'ai posté sur mon site plusieurs des photos des "gars de Thiviers" dans les bois de Boudeau et j'ai envoyé les liens à ces articles à la famille Blackett pour voir s'ils pourraient voir leur père sur des autres photos. Résultat ! leur père et son camarade sgt E Jones figurent sur cinq des photos prises dans les bois en mai 1944. Peut-être également son camarade canadien f/o Evans.


L'équipage avant le départ de Tempsford
 Au premier rang de gauche à droite, les sergents anglais Jones, Clark et Blackett
A l'arrière les quatre officiers canadiens

Ces deux aviateurs ont fait partie d'un équipage anglais et canadiens du R.A.F. qui ont fait un parachutage des containers d'armes au maquis de Brive en Corrèze le 1O mai 1944. Avant le parachutage l'un des moteurs de l'avion, un Halifax quadrimoteur, est tombé en panne. Mais les vrais problèmes ont commencé quand un deuxième moteur est tombé en panne après le parachutage et le retour vers l’Angleterre. L'avion a perdu l'altitude, mais vole encore. Cependant, en approchant de Rochechouart, il lui arrive de raser les collines. Il faut sauter ! Les sept aviateurs ont atterris près de la forêt de Rochechouart à Saint-Laurent-sur-Gorre et l'avion a continué sans pilote pendant 5 km puis s’est écrasé au Groslaud près de Chabanais.



Stèle au Groslaud, 2 km sud de Chabanais (Charente)
Au bord de la D17O, entre le hameau Groslaud et le pont sur
la déviation de Chabanais


Les Chemins de la Mémoire
Chute d'un avion anglais touché par la DCA nazis

Les sept aviateurs forment des petits groupes et Blackett (qui a été blessé) et Jones sont partis en direction du sud. Après trois jours et trois nuits sans nourriture ils ont décidé de frapper à la porte d’ une ferme située entre deux autres maisons.
Après Cussac ces trois aviateurs sont resté une semaine avec le maquis de Chalûs et puis avec le maquis de Saint-Saud, futur 6ème Cie de la Brigade Rac. Ils sont resté avec la brigade pendant trois mois et ont aidé le maquis avec une opération de parachutage et des sabotages. Pendant les trois mois deux des aviateurs ont été hébergé de temps en temps par la famille Ribeireix à la Bûcherie et en septembre 1944 les aviateurs ont reçu une information leur précisant qu’un avion allait les ramener en Angleterre depuis l'aérodrome de Feytiat près de Limoges.


Au premier plan à gauche, assis en vêtements noirs l'officier
 canadien Richard Evans (à confirmer), Sgt Blackett est debout à droite.
Photo prise par André Léonard à la fin de mai 1944

Donc pour un anglais passionné par l'histoire de la Brigade Rac j'ai essayé de trouver tous les détails du parcours de ces aviateurs et c'est pourquoi j'ai visité avec un grand plaisir en mai 2O18 à Saint Saud et à la Bûcherie où j'ai passé des heures inoubliables avec des saint-saudais qui m'ont aidé dans mes recherches sur cette histoire.


Photo prise en 1945 / 1946 à la Bûcherie 
(Collection famille Lassimouillas)

Grâce à eux nous connaissons que le nom de famille qui a hébergé les aviateurs à la Bûcherie est Ribeireix. Egalement grâce aux gars à Saint-Saud j'ai rencontré monsieur Lassimouillas qui habite toujours à la Bûcherie qui a le souvenir de deux aviateurs en uniforme dans le hameau pendant l'été 1944 et j'ai pu visiter la vielle maison de la famille Ribeireix dans le hameau et prendre des photos et les montrer à la famille Blackett.


L'ancienne maison de la famille Ribeireix - vue du jardin

En octobre je reviens à Saint-Saud avec le fils et le petit-fils du sgt H Blackett qui voudraient rencontrer et remercier les personnes qui m’ont aidé pour les recherches sur le parcours du sgt H Blackett. 

Il y aura un accueil des familles d'aviateurs Anglais hébergés en 1944 à Saint-Saud-Lacoussière à 1Oh le mardi 9 octobre 2O18 au Foyer Rural de Saint-Saud à côté de la mairie en présence du Maire, les conseillers, la famille Blackett, Michèle Cézard la fille du Lt Col Rac, la famille Lassimouillas, des membres de la communauté Britannique, des membres de l'association Georges Rocal, deux porte drapeaux avec les drapeaux originaux de la Brigade Rac, des membres des associations et des habitants de Saint-Saud.


La guerre terminée, le sergent Blackett se maria, invitant à la cérémonie deux des membres de l'équipage
Au centre - H Blackett, à gauche - R Clark, à droite - E Jones



A lire également :

1O mai 1944 - Un avion britannique s’écrase au Groslaud, 
près de Chabanais. Par André Berland (écrit en 2OO6) (lien)

Saint-Saud-Lacoussière - Capitale du maquis ou l’équipe des copains (lien)

Saint-Saud (24) : Discours prononcé le 25 juillet 1954 par l'abbé Georges Julien (lien)

L'abbé Julien dit Georges Rocal - curé de Saint-Saud-Lacoussière (lien)

Maquis de Thiviers dans les bois de Boudeau - mai 1944 (lien)